A propos

16508142_776277545868071_862092550303851663_nLucine Charon est née en 1992 à Paris. Elle se forme à la pratique artistique et plus particulièrement à la photographie à l’université Paris 8. Diplômée de la licence arts plastiques, option photo, en 2013, elle obtient le master photographie et art contemporain en 2015. En 2016, elle est co-fondatrice du collectif Diaph8.

Sa sensibilité s’articule autour de la recherche d’un trouble dans l’image photographique. Ses images et leur production questionnent l’innommable.Bien que la photographie se veut être une copie du réel, elle annonce pourtant des écarts déplaçant toute certitude sur ce qu’elle tend à montrer. Ces déviations sont les acteurs du travail photographique de Lucine Charon qui tente de construire une photographie où l’image ne serait qu’un bilan provisoire. Le tirage photographique comme objet serait un espace intermédiaire où une n est amorcée, mais jamais terminée. Prime ici l’excès de ce que l’on voit sur ce que l’on sait. Les images qu’elle tente de produire, l’œil ne peut s’en approcher par les mots.

La photographie ne se bornerait pas à un regard unique, à un unique geste. Elle séduit véritablement par cette impossibilité à être et à représenter.

Multipliant les supports et les médiums, elle cherche ce trou comme néant où le sens échappe au spectateur. L’image contient alors cette irruption qui résiste à l’authentique. L’obtention d’une unique photographie est mirage. Photographier devient une fouille, une exploration de l’image même qui va se traduire par la monstration de plusieurs images, fixes et animées.

 

EXPOSITIONS

2016
Infiniment humain, Diaph 8, Maison Doisneau, Gentilly
(S)’, La parole errante, Montreuil
(S), Mains d’Œuvres, Saint-Ouen
2014
Interstices, Plateforme, Paris
2013
Sans titre, 6B, Saint-Denis
——
Photographie : Claire Béteille & Juliette Roure